Emeutes à Molenbeek-Saint-Jean : le SDI réclame une réaction extrêmement ferme des autorités

Le SDI déplore les dégradations de commerces survenues ce 31 décembre à Molenbeek. Violence, pillage, saccage.... le SDI ne comprend pas comment on peut tolérer une véritable zone de non-droit en plein centre de Bruxelles !  

Devant la récurrence d’incidents touchant les petits commerces bruxellois à des occasions diverses (matches de football, manifestations de gilets jaunes, fêtes de fin d’année,…),  le SDI appelle  les pouvoirs publics à garantir enfin de manière efficace la sécurité des opérateurs économiques locaux qui n'ont pas à être les victimes innocentes de casseurs.

Le SDI interpelle donc les autorités fédérales, locales, policières et judiciaires de Bruxelles pour prévenir enfin efficacement et sanctionner de manière sévère tout saccage de commerce.

Le SDI se fait le relais des commerçants victimes de ce nouveau genre de criminalité. Impuissants face à ce phénomène inquiétant et en croissance, ceux-ci exigent l'adoption de mesures concrètes de dissuasion.

Cette problématique frustre et décourage les commerçants car un véritable sentiment d’impunité semble s'installer.  Le SDI estime que cette situation est totalement inacceptable au sein même de la capitale de l'Europe et qu'elle ne peut plus durer.

Dans la mesure où les casseurs opèrent généralement camouflés par des cagoules, il n’est pas aisé de les identifier, raison pour laquelle le SDI insiste pour que des mesures préventives efficaces soient enfin mises en place.

Le SDI tire la sonnette d’alarme et rappelle combien il est essentiel de maintenir et de développer le commerce de proximité qui permet de créer des emplois, de tisser des liens sociaux, d’éviter l’isolement et de répondre à des problèmes de mobilité.

0
Uw score: Geen
Top | Overzicht Nieuws

© SDZ - Drukpersstraat 4 - 1000 Brussel | T 02 652 26 92 | E web@sdz.be